Nouvelles

Présentation du programme

Depuis trente ans la municipalité de L'Hospitalet a été pionnière dans les programmes de coopération à l'extérieur, aussi bien grâce au compromis de son tissu civil qu'à ses institutions. En ceci la vocation et identification internationaliste de la municipalité avec l'excellente relation avec le collectif et associations plus sensibles à la solidarité et la coopération. Pour cela le gouvernement de notre ville, de manière complémentaire aux gouvernements du reste de municipalités catalanes et de l'État, réaffirme son engagement pour contribuer au développement des régions le plus déprimées dans le domaine global, et mettre son petit apport pour créer un monde plus juste et solidaire. Et tout, depuis la cohérence et la coordination que nous donne l'accord qu'il suppose notre Plan directeur de coopération internationale 2012-2015, en une situation dure de crise, où ils doivent s'ajuster et réinventer les actions pour pouvoir continuer à maintenir les lignes générales avec un coût mineur pour les citoyens.

Notre coopération n'est pas un modèle generalista d'état, ni évidemment un modèle d'humanitarisme associatif, mais une politique publique part d'une articulation légale et municipalista pour arriver. La municipalité est le domaine le plus prochain de participation, c'est le plus direct espace d'assomption de responsabilités démocratiques, qu'ils sont les que nouveau, ils recueillent avant les préoccupations sociales et les inquiétudes des personnes. Il s'ensuit que la Mairie recueille l'intérêt et l'implication des citoyens de l'Hospitalet pour col•laborar avec les pays du sud, et donne à cette tâche une forme officielle et institutionnelle.

Les gouvernements locaux et la réalité municipale sont clé pour affronter n'importe quelle politique de proximité aux citoyens et nous affronter à succès à la crise. La crise financière, convertie dans ces années dernières en une faillite sociale et de valeurs, ne peut pas faire que les villes perdent son papier devant la citoyenneté ; il faut maintenir et renforcer les politiques sociales, les programmes de promotion économique et génération d'occupation active, et, évidemment, le leadership et le papier de prestige à l'extérieur, qu'il contribue pas seulement à l'accessibilité à fond européens de cohésion, mais à l'image de notre ville en d'autres contextes, pour servir de pôle d'attraction d'investissement productif et de R + D.

La coopération internationale situe les mairies dans la carte de la réalité globale, les place chez le cadre des opportunités et visibilité internationale.

Les villes sont des espaces légitimes, dotés de représentativité démocratique et avec capacité pour articuler la vie citoyenne.IIs, non seulement, se rattachent à ses homologues dans l'espace national et interne, mais aussi ils interagissent avec d'autres homologues en pays et régions, aussi bien de forme bilatérale, qu'en organismes internationaux ou en réseaux de villes, comme Ciudades y Gobiernos Locales Unidos (CGLU). Celui-ci est un axe aussi bien de la Députation de Barcelone que de la Fédération Espagnole de Municipalités et Provinces (FEMP), et les programmes de captage d'aides européennes y sont une priorité, mais aussi les programmes de coopération avec les pays du sud.

Les villes qui ont des critères et une vision internationale dans la proie de décisions augmentent de manière progressive. Aussi des villes moyennes, comme la nôtre, doivent parier pour pousser des initiatives avec vocation internationale afin d'attirer vers nos territoires quelques possibilités qui ont déjà arrêté d'être du patrimoine exclusif de gouvernements étatiques et autonomes.
Ajuntament de L'Hospitalet
Amb el suport de:Diputació de BarcelonaL'Hospitalet Drets humans